Finance

Prêt personnel, pourquoi c’est un crédit sans justificatif ?

Dans la pratique, quand un emprunteur effectue la demande de crédit, il doit fournir à la banque ou à l’établissement prêteur comme le site www.pret-personnel-sans-justificatif.biz, un justificatif justifiant l’utilisation des fonds. Dans ce cas, il doit mettre à disposition une facture d’achat du bien, objet de la demande de prêt. L’expression « sans justificatif » veut dire que l’emprunteur bénéficie d’une autonomie totale. Cependant, bien que l’emprunteur ait la possibilité d’utiliser l’argent sans concessions, l’emprunt est limitée à un montant de 75 000 euros. Aussi, en premier lieu, les établissements offrant ce type de crédit doivent être des banques et des institutions financières reconnues par la banque de France. Puis, le contrat possède une durée minimale de 3 mois et une durée maximale de 60 mois.

Les conditions pour avoir le prêt sans justificatif

Le crédit sans justificatif garantit une utilisation libre des fonds octroyés, si son acquisition est une toute autre histoire. Le cas de chaque emprunteur est passé à la loupe à travers les documents fournis. Ainsi, plusieurs documents sont demandés. Ils sont, entre autres, une photocopie de pièce d’identité, un relevé d’identité bancaire (RIB), les bulletins de salaire des 3 derniers mois et autres. Pour avoir le crédit convoité, l’emprunteur doit avoir les moyens d’effectuer le remboursement. A ce titre, il doit justifier d’un travail stable de type CDI. Le statut de fonctionnaire serait un réel atout. Dans tous les cas, l’emprunteur doit gagner la confiance de la banque ou l’organisme prêteur, avec un comportement financier propre, assorti de revenus réguliers. Aussi, l’interdiction bancaire et le fichage à la banque peuvent constituer des motifs irrecevables pour le dossier de l’emprunteur.

Le taux d’endettement de l’emprunteur

Une fois que la banque ou l’organisme de prêt prélève le remboursement par mensualité, il aura déjà pris en compte les besoins quotidiens de l’emprunteur. En matière d’octroi de crédit, le taux d’endettement désigne le calcul permettant de profiter d’une vie convenable, tous en honorant ses dettes. Ce taux est évalué à 33 %. Si le taux d’endettement de l’emprunteur dépasse cette limite, il est classé comme un cas à risque. En guise de ressources financières pour le compte de l’emprunteur, toutes formes de revenu à part le salaire peuvent être retenues comme les dividendes de société, les retraites, la rente locative et autre. A part les charges personnelles (comme l’électricité, les pensions alimentaires, les impôts ainsi les taxes), la banque ou l’organisme de prêt anticipe une marge pour les imprévus. En fonction de la banque choisie, des revenus spécifiques peuvent être acceptées, comme les allocations familiales, les commissions, les revenus fonciers et autres. Les deux cas de revenu non pris en compte, car considérés comme non réguliers, sont les primes exceptionnelles et les indemnités professionnelles.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *