Finance

Les pièges à éviter pour emprunter à un particulier

Sur Internet, les offres douteuses de prêt entre particuliers se développent et se multiplient. Les individus derrière ces propositions s’organisent pour former de véritables réseaux. Quels sont les pièges à éviter pour emprunter à un particulier ? Quelles sont les précautions à prendre pour ne pas tomber dans leurs pièges ? Pour répondre à ces questions, il faut connaître le fonctionnement du prêt entre particuliers.

Le principe du prêt entre particuliers

Ce type de prêt se réalise dans le cadre familial ou par le biais des plateformes. Ces dernières mettent en relation les prêteurs et les emprunteurs. Dans cette opération financière, il n’y a aucune intervention de l’organisme financier. Concernant le prêt d’argent rapide entre particuliers, le prêteur n’applique pas d’intérêts sur les fonds prêtés. Les conditions sont ainsi plus intéressantes pour l’emprunteur.

Il faut rédiger tous les renseignements sur le crédit et sa modalité de paiement. Il est aussi important d’écrire un contrat de prêt ou encore une reconnaissance de dette. En outre, le prêt entre particuliers implique le respect de certains règlements. Ces formalités portent, par exemple, sur le taux d’intérêt perçu. Celui-ci doit être inférieur au taux de l’usure en vigueur.

Lorsque le montant du prêt dépasse les 760 €, les deux parties prenantes doivent signer un contrat. De plus, une déclaration fiscale doit être effectuée.

Quelques critères pour reconnaître une offre de prêt douteuse

Le fonctionnement de l’arnaque au crédit est souvent identique. L’objectif est de séduire les clients qui sont à la recherche d’une solution financière. Pour reconnaître une offre de prêt douteuse, on doit considérer certains critères. Les sommes prêtées, par exemple, sont souvent proposées à des conditions avantageuses. Cela signifie que le montant prêté est particulièrement élevé. Cela se présente avec un taux d’intérêt faible et une échéance relativement longue.

Mis à part cela, les conditions d’obtention sont généralement souples et très abordables. Pour cela, le prêteur ne réclame aucune condition de revenus, ni de garantie de la part des demandeurs. En plus de cela, le déblocage des fonds se fait rapidement, entre 24 et 48 h. La plupart de ces offres douteuses réclament également des frais. Ces derniers incluent, entre autres, le frais de dossier, l’authentification et l’assurance. Une fois l’argent reçu, l’escroc disparaît. La victime n’aura plus des informations sur la suite de son prêt.

Quelques mesures à prendre pour faire face aux arnaques

Pour échapper aux arnaques au crédit, il faut adopter quelques réflexes. En effet, il ne faut jamais répondre à ces offres proposées en ligne. Il faut également signaler immédiatement les autorités locales concernant ces activités illicites. Les offres douteuses s’accompagnent généralement d’une demande de caution ou de frais de dossier. On ne doit verser aucune somme, quel que soit son montant. De plus, il ne faut pas fournir les coordonnées bancaires pour se protéger de toute usurpation.

Il ne faut pas également communiquer la pièce d’identité ou le justificatif de domicile. Il en est de même pour le bulletin de salaire. En outre, il est judicieux de s’adresser uniquement aux sites agréés. Ces derniers doivent disposer de l’agrément des autorités financières nationales.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *