Immobilier

Guide pour trouver un bon syndic de copropriété

Recourir à un syndic de copropriété est une nécessité pour les copropriétaires pour une meilleure gestion immobilière. En effet, il se charge des différentes tâches administratives et financières d’une copropriété.

Cependant, trouver un professionnel de qualité est loin d’être une tâche aisée. Il est important de prendre en compte un certain nombre de détails. Voici quelques pistes à suivre pour dénicher la perle rare.

Comment trouver un bon syndic de copropriété ?

Pour trouver un meilleur syndic de copropriété, il convient d’être attentif à quelques critères. Avant toute chose, il faut savoir que ce spécialiste se doit d’assurer efficacement la gestion d’un immeuble en copropriété. Pour cela, il doit programmer les réunions de l’assemblée générale de plusieurs copropriétaires.

Il s’occupe également de la gestion des espaces communs et de la maintenance des parties communes. Il s’agit notamment du nettoyage des cages d’escalier, tri des ordures ménagères, etc. Dénicher un prestataire capable d’effectuer toutes ces tâches est loin d’être simple. Il est possible de se tourner vers un interlocuteur spécialisé dans le domaine.

Bien sûr, les copropriétaires peuvent également recourir aux avis des associations de copro. Ces dernières se chargent de défendre l’intérêt des propriétaires d’immeubles ou d’appartements. Elles prodiguent des conseils personnalisés pour dénicher rapidement la perle rare. L’aide d’un courtier s’avère aussi indispensable pour trouver une régie immeuble de copro.

Il est missionné pour dénicher des cabinets suggérant des candidats adaptés aux attentes et aux budgets des clients. Grâce à Internet, il sera encore plus rapide de mettre la main sur un professionnel compétent et de confiance. Lors des recherches, il convient de prendre le temps de bien examiner les divers devis sur un comparateur en ligne par exemple.

Qu’en est-il des honoraires de ce type de prestataire ?

En général, l’interlocuteur applique un forfait de gestion courante de l’immeuble. Celui-ci va définir toutes les tâches effectuées par le syndic au sein d’une copropriété. Il peut également toucher des honoraires supplémentaires en cas de travaux d’entretien d’immeuble ne relevant pas des parties communes.

Il encaisse ses honoraires une fois qu’ils sont votés en assemblée générale. Ils sont généralement exprimés en pourcentage. À noter que le syndic touche une rémunération différente en fonction de la taille de la copro ainsi que des tâches à réaliser. Par exemple, les frais de gestion courante varient selon le nombre de lots.

Certains professionnels proposent des tarifs relativement similaires pour un immeuble de 3 lots et un autre immeuble de 10 lots. Pour une petite copropriété de 2 à 10 lots, le tarif est de 2000 euros. Tandis que pour les grandes copropriétés, le tarif est compris entre 150 et 200 euros.

Cependant, il se peut qu’il facture aussi des frais annexes en cas de travaux récurrents, frais de tenue de compte bancaire, impayés, etc. Pour les travaux votés en assemblée, l’intervenant touche une commission de 3 à 5% sur le montant de ces travaux. Pour ce qui est de la tenue de compte séparé, il appliquera un prix par année et par lot. Les coûts vont donc varier de 20 à 40 euros.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *