Finance

Comment renégocier son crédit ?

Bien que vous ayez signé un contrat lors de la souscription de votre prêt, vous avez la possibilité d’y apporter certaines modifications. Cela sous-entend néanmoins l’aval de votre banquier. C’est ce que l’on appelle communément la renégociation de prêt. Elle consiste à entamer des discussions avec le prêteur en vue d’améliorer les conditions du prêt. Le taux d’intérêt est bien évidemment au centre des débats, mais vous pouvez aussi renégocier la durée pour alléger vos mensualités. Comment devez-vous procéder pour renégocier efficacement votre prêt ?

Renégociation de prêt et rachat de crédit, quelle différence ?

Les deux expressions sont souvent confondues mais il convient tout de même de les différencier. S’agissant tous deux d’un refinancement, le rachat de crédit consiste à s’adresser à un établissement tiers tandis que la renégociation se fait avec votre banque prêteuse actuelle. Dans les deux cas, vous pouvez renégocier (ou racheter) un seul prêt ou plusieurs. Dans ce dernier cas, on parle de regroupement. Regroupez vos crédits en un seul pour bénéficier d’un contrat unique et un taux unique afin d’alléger au maximum le poids de votre dette.

Quand entamer une renégociation de crédit ?

Vous pouvez entamer les négociations lorsque les taux du marché sont en baisse. Demandez à votre banque de profiter de cette baisse pour vous permettre de faire quelques économies. Il faut savoir qu’un différentiel de taux de 0,5% peut déjà vous faire économiser jusqu’à 15000€ avec un prêt immobilier de 15 ans. Vous pouvez également renégocier votre prêt lorsque celui-ci tend à devenir trop pesant pour vous. Vous pouvez demander à la banque une remise sur le taux afin d’éviter un endettement excessif. Enfin, la banque elle-même peut inclure dans ses produits un refinancement.

Quelles sont les démarches à suivre ?

La renégociation est une démarche volontaire de la part de l’emprunteur. Vous devez obtenir un rendez-vous avec votre banquier pour lui faire part de votre doléance. La banque étudiera ensuite la question avant de vous proposer un avenant qui comprendra un taux d’intérêt, une durée de remboursement et les mensualités. Il faut tout de même savoir que la banque n’est pas tenue de vous accorder un refinancement. Tout sera question de cas par cas. Tout dépendra essentiellement de vos qualités de négociateur et de la qualité de votre dossier.

Sur quels points devez-vous faire attention ?

Une renégociation ne doit pas être prise à la légère. C’est une opération sérieuse qui peut vous être bénéfique mais qui peut également vous nuire. Le premier point sur lequel vous devez porter votre attention est le taux d’intérêt. Le différentiel minimum est de 0,5%. Ce différentiel permettra de couvrir les frais liés au refinancement. En effet, vous devrez honorer des pénalités de remboursement anticipé qui constituent environ 3% du capital restant dû. La renégociation impliquant un nouveau contrat, il est probable que vous deviez également payer des frais de dossier. Enfin, puisque le contrat de prêt change, il faudra également songer à renégocier l’assurance emprunteur pour qu’elle puisse répondre aux nouvelles conditions établies.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *