Finance

Choisir son placement financier

La notion de placement d’argent ne se limite pas à un investissement ni à un simple dépôt de revenu salarial sur un compte bancaire. Il s’agit en réalité de confier en dépôt votre argent à un tiers. Ainsi, il est nécessaire de connaître les divers frais et taxes afin de comparer les offres et de choisir celle qui vous convient le plus. Avant d’opter pour tel ou tel types de placement, la première question qui doit être posée concerne l’objectif : pourquoi placer cette somme d’argent ? Les raisons sont si nombreuses et variées qu’il n’est possible d’évoquer que les plus fréquentes. En premier, la sécurisation de l’argent en est une. Pour certaines personnes, c’est pour mettre de côté une réserve dans laquelle elles puisent en cas de besoin imprévu. Pour d’autres, le dépôt vise à réaliser un projet quelconque (immobilier, véhicule, étude, travaux, voyage…), à prévoir des compléments d’allocations de retraite ou encore à préparer la transmission de succession lors du décès. Vous pourrez également vous lancer dans un placement d’argent pour une optimisation fiscale à travers les réductions et les déductions proposées dans plusieurs secteurs à fortes valeurs ajoutées.

Les placements en banque et en assurance

La banque est le plus souvent le premier intermédiaire pour placer l’argent. En effet, les revenus de chaque mois y sont déposés au travers d’un compte courant. En quelque sorte, ce dernier ne rapporte rien, mais la plupart des gens y versent leur salaire notamment pour la sécurisation. Si vous vous demandez comment placer votre argent, la banque et l’assurance offrent, outre le compte courant, une pluralité de produits financiers permettant de constituer une épargne en fonction des objectifs attendus. Parmi les principaux, les livrets et les comptes d’épargne figurent parmi les plus plébiscités. Ce type de placement présente un avantage majeur, à savoir la disponibilité des fonds à tout moment. Les épargnes sont sécurisés et sans risques malgré le rendement assez faible. C’est le cas du livret A, du livret Bleu et du LDD (livret de développement durable) qui sont rémunérés annuellement à 0,75 %. Le livret jeune est destiné aux 12 à 25 ans avec un taux minimum de 0,75 % par an. Pour le LEP (livret d’épargne populaire), la souscription est réservée aux personnes dont les revenus sont modestes (19 255 € au maximum). Il convient de noter que les intérêts de ces livrets ne sont pas frappés d’impôts et de prélèvements sociaux. En outre, le compte épargne logement ou CEL génère un intérêt correspondant à 0,50 % annuel avec une prime d’Etat. Ces derniers sont touchés par les prélèvements sociaux, mais exonérés de l’impôt sur le revenu.

Les comptes à terme ou CAT, pour gagner plus d’intérêt

Comment placer votre argent pour avoir un peu plus de rémunérations avec la même sécurisation bancaire que les livrets ? Pour cela, il vous est possible d’opter pour les comptes à terme. Ce sont des placements proposés par les banques sous forme de contrats qui vous engagent sur une durée préalablement déterminée. En ce qui concerne le fonctionnement, les fonds déposés restent disponibles, mais vous ne pouvez pas les toucher avant la date prévue. Ainsi, en cas de retrait, des pénalités sont souvent appliquées. Généralement, les taux d’intérêt sont plus élevés que ceux des livrets. Ils varient en fonction de la durée du dépôt. À titre d’information, les intérêts sont soumis à l’impôt sur le revenu ainsi qu’aux prélèvements sociaux.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *