Finance

Bien évaluer sa capacité de remboursement avant de contracter un mini prêt

Solliciter un prêt bancaire requiert une démarche administrative lourde et fatigante. Alors, si vous vous trouvez dans une situation urgente, vaut mieux recourir au mini prêt personnel. Toutefois, cette formule de crédit s’obtient sous respect de quelques conditions imposées par l’institution. La capacité de remboursement fait partie de l’un des préalables à la demande du mini prêt. Trouver ici les informations essentielles à savoir sur le mini prêt personnel ainsi que les démarches à faire pour son obtention.

Qu’est-ce que le mini prêt personnel ?

Comme son nom l’indique, un mini prêt personnel est un mini crédit plafonné à 2 000 euros. Le montant peut atteindre les 5 000 euros suivant le type de projet à financer. Les raisons les plus courantes utilisées par les clients pour contracter un mini pret instantané sont : l’achat d’une voiture d’occasion, l’obtention de son permis, l’achat d’un appareil électroménager, l’accouchement et le règlement des frais de santé.

Les organismes prêteurs limitent la durée du mini crédit à 36 mois maximum, et contrairement aux idées reçues, le taux d’intérêt débiteur est plus faible que celui du prêt personnel. Cela dit, l’emprunteur doit présenter quelques pièces justificatives pour tirer avantage d’un mini crédit de consommation. Parmi ces documents, on peut citer l’évaluation du projet, les preuves de revenus incluant les fiches de paie des 3 derniers mois.

Comment estimer la capacité de remboursement ?

Avant de déposer son dossier de demande de micro crédit instantané ou mini crédit de consommation, il serait plus astucieux de calculer sa capacité de remboursement. Ce processus vous permettra de connaitre le montant exact que vous pouvez acquitter mensuellement, donc d’estimer le montant que vous pouvez contracter auprès de la banque. En plus, vous écartez rapidement le risque de surendettement.

Pour évaluer ce paramètre, certains critères doivent être pris en compte comme le salaire, les diverses allocations, les revenus financiers et les autres revenus ponctuels. Ensuite, confrontez le montant avec les charges incluant le loyer, les impôts ainsi que les impôts sur le revenu et des factures d’électricité. Les autres remboursements en cours doivent également être pris en compte ainsi que les dépenses courantes. Si ce mode de calcul vous semble compliqué, un simulateur de crédit en ligne peut faire le décompte pour vous.

Comment calculer le taux d’endettement et le reste à vivre ?

Généralement, les banques fixent le taux d’endettement à 33 % des revenus mensuels du débiteur. Ce pourcentage est calculé à la base des recettes du mois de l’emprunteur pour évaluer le remboursement de son crédit. Si l’organisme prêteur accorde un pourcentage supérieur, le client peut être défaillant dans la restitution du montant emprunté avec les intérêts.

Le reste à vivre demeure toujours dans les paramètres d’octroi d’un crédit de consommation. Il cerne le montant qui reste entre les mains de l’emprunteur après le versement mensuel du prêt. Normalement, c’est 67 % du montant restant après l’évaluation du taux d’endettement. Le reste à vivre permettra à l’obligé de régler ses dépenses quotidiennes en termes de nourriture, vêtements et transports.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *